vendredi 12 décembre 2014

Rock N' Zouk forever !!


Zouk Machine Head
Brul Mé Zyé
Doudoudirock- 1994

En 1994, quand sort leur 1er album Brul Mé Zyé, Zouk Machine Head s'impose comme LE groupe à part de la Guadeloupe, car le seul à proposer un genre unique dans  le pays : du Zouk Métal !
Plus habitués aux rythmes chaloupés qui font bouger les petites fesses couleur caramel dans un string ficelle sur la plage, les habitants sont déstabilisés par ceux qu'ils surnomment vite les trois pitres de Point-à-Pitre.Ti-Rob Flinn dit avoir eu une révélation lors d'un concert de Metalikassav pendant la tournée Kilémol au festival Îles Tapkomdésour, où jouaient aussi La Compagnie Créator et Megadédeth.
Plus tard, il rencontre Armistice Ursull et Adam Tonku lors d'un cours de danse, la poguine, mélange de pogo et de béguine. 
Cette danse consiste à se sauter dessus et rester ensuite coller l'un à l'autre en bougeant de manière sensuelle. Adam déclarera au magazine Les Inzoukuptibles : "On n'est pas homophobe hein, mais les gens commençaient à se demander si on était côté cour ou côté jardin. Et pour draguer les nanas en boite, trois mecs qui se frottent entre eux, c'est franchement pas gagné !".
Ils décident alors de se mettre (façon de parler) à la musique, autre sujet qui les rapproche (toujours façon de parler).
Ti-Rob au chant et guitare-lélé, Adam aux percussions et Armistice à la basse, Zouk Machine Head est né. Ils louent un local dans une MJC, la salle Monéloz, et toutes guitares branchées (même les djembés, une première), ils font trembler les palmiers et fuir les tortues qui du coup détalent littéralement comme des lapins, du jamais vu !
Même le volcan de Basse-Terre, la Soufrière, apparemment éteint, a explosé 4 fois en 2 jours lors de leurs répétitions !!
Toutefois, ils finissent un jour de 1994 par enregistrer et sortir Brul Mé Zyé. Contre toute attente, l'album provoque un raz-de-marée sur le monde musical.
Leur single, "Mâle donne (la musique d'homme dans la peau)" dont le titre insiste bien sur le fait qu'ils sont de vrais mecs poilus, tatoués, 100% hétéros, (avec les cheveux longs, LOL !-Ndr) est un franc succès.
Depuis, Zouk Machine Head est une des références dans le milieu du métal, respecté par ses pairs, faisant salle comble à chaque concert et chaque festival.
Avec tout de même des loges séparées des autres groupes, au grand regret de Jean-Rob Alforde de Judananas Priste, qui lui, n'y voit aucun inconvénient.
Mais c'est une autre histoire.

Merci à Cyril T. avec qui une discussion au Hellfest autour de quelques bières aura permis cette trouvaille.
Cette pochette est un mix de Machine Head et de l'album "Maldon" de Zouk Machine.
                 

dimanche 31 août 2014

Les garçons de la plage


Les Bideuls
Au s'cours !
Pathé De Sable Marconi - 1965


En 1999, le magazine Rouflaquettes & Sandales a élu Les Bideuls groupe préféré des français adeptes des clubs de vacances.
En 10 albums et 8 ans de carrière, de 1962 à 1970, Beauf Lennon, Marc Pactaulney, Ringar Starr et Georges-Henri Sone sont devenus les "Mister Camping" incontournables de l'Hexagone.
C'est à "La Caserne", situé à L'Hiver-Poule dans La Manche, qu'ils font la connaissance du directeur Michel Mabel qui les avait embauché pour animer les soirées concours de slips mouillés qui faisaient la réputation du club.
Une de leur chanson, "Ob-la-di, ob-la-dirladada", était devenue un classique pour accompagner l'apéro. Les habitués qui y venaient depuis plusieurs années connaissaient les paroles par coeur ainsi que la danse, la Pastaga* !
Ringar, qui avait travaillé tout l'été en faisant "Monsieur Chichi" sur la plage, paye l'enregistrement de leur premier album. C'est Mabel qui produit le disque, car il venait de créer son propre label, Appoil Records.
Leurs chansons deviennent rapidement des tubes et ils enchainent les albums aussi vite que des verres de rosé pendant un tournoi de pétanque !
Au s'cours sort en 1965 et "She Loves Me From Me To You Can't Buy Me Love Me Do", "Dis-y Miss Lisie", "Tiquette tout raide" et "Elle est au Nord Rugby"** forment la play-list idéale de l'été.
Quant à la chanson "Limonade-Suze-Doliprane", elle fera scandale car elle forme les initiales L.S.D., la drogue à la mode ! Marc s'en défendra : J'ai écrit cette chanson en faisant référence à mon cocktail préféré, aucun rapport avec un quelconque stupéfiant favori de ces beatniks aux cheveux longs !  Je suis d'ailleurs le seul à en boire". On le croit.
Malgré le succès, l'ambiance dans le groupe n'est plus la même au début des années 70. 
Beauf Lennon se marie avec Youki Ouni, artiste conceptuelle biélorusse spécialisée dans la peinture à la kalachnikov. Cette dernière assiste aux séances d'enregistrement, y vient armée et "peint-tire" en même temps que le groupe joue. 
Inutile de dire que Marc, Ringar et George-Henri apprécient moyennement et décident de tout plaquer. 
Le groupe joue pour la dernière fois de sa carrière sur le toit du camion de la friterie "Chez Nénesse" avant de se séparer, en 1970, laissant des milliers de fans en tongs et en pleurs. 

* : cette danse est  très particulière, elle consiste a rester assis à sa table, enchaîner les pastis et se contenter de bouger de droite à gauche bras dessus-bras dessous pendant tout l'apéritif en chantant. Faux la plupart du temps.
** : Georges-Henri voulait rendre hommage à sa ville natale et à son sport préféré.

Cette pochette est un détournement de l'album "Help !" des Beatles.


mardi 15 juillet 2014

Hello Kitty !!


Snoop Kitty Katt
Kittystyle
Death Ronron Records - 1993

De son vrai nom Larry Stocha, le rappeur Snoop Kitty Katt voit le jour à Chaminoux en Haute-Savoie, où il est le dernier d'une portée de 6 enfants. 
Ses 5 frères et soeurs étant tous tragiquement morts dans une noyade demeurée inexpliquée, il devient fils unique à l'âge de 2 mois.
Sa mère n'ayant pas supporté ce désagrément qu'elle attribue à son mari, elle divorce et déménage avec Larry dans l'un des quartiers les plus chauds de L.A. (Les Argelès, dans les Pyrénées Orientales). Quelque peu dépressive, Mme Stocha a deux occupations dans sa vie de tout les jours : les antidépresseurs et les chats, qu'elle possède par douzaine chacun !
À 14 ans, il se lance dans le rap et se fait appeler Snoop Kitty Katt, car il déclare être "très inspiré par les minous, quels qu'ils soient".
Un soir qu'il rappe sur les toits avec son ami Toupac Chat-kur, SKK croise Dr Dédé, un producteur de hip-hop (et vétérinaire à temps partiel) qui le prend sous son aile.
Leur relation partait assez mal quand Dr Dédé a surpris un jour ses trois filles avec Snoop Kitty Katt à l'arrière d'une voiture et a tenté de le castrer !
En rentrant tard d'une session studio, Snoop Katt se perd et est recueilli par un couple de personnes âgées qui le nourrissent et l'hébergent. Il prend alors sur lui de se munir d'un collier  avec son nom et son adresse dessus. Cet événement lui inspire le single "Qui suis-je, quel est mon nom, où habite-je ?" qui deviendra numéro 1.
L'album qui suit, Kittystyle, est très bien accueilli et malgré l'avertissement parental pour certains titres aux contenus (s)explicites, les hits s'accumulent dans les charts : 
"La nuit, toutes les biyatches sont grises", "Sacha t'es chaude", "Un minou parmi nous" et "T'es bonne quand tu ronronnes" font un carton. Précisons qu'il y parle quand même des femmes, ce qui est très misogyne soit, mais assez rassurant quelque part.
Malgré tout, Snoop Kitty Katt voit son destin changer quand, pendant une tournée en Ardèche en 2012, il rencontre un berger mystique post-soixante-huitard qui voit en lui la réincarnation du "maitre des pâturages"
Snoop Katt décide alors de se retirer dans un chalet en montagne avec un élevage et se fait appeler depuis Snoop Mouton.

Cette pochette est un détournement de Snoop Doggy Dogg.

jeudi 5 juin 2014

Boys boys boys


One Way Direction
Drunk All Night
Virils & Coquets - 2011

Les années 90 ont vu la mode des boys-bands envahir nos ondes et écrans TV. Une usine à guimauve, que même Willy Wonka n'aurait pas envisagée, était ouverte. Les jeunes filles  découvraient alors en même temps une autre conception du prince charmant et leurs premiers rêves humides.
Au placard le costume bariolé et le cheval blanc ! Désormais, le fantasme masculin nouvelle génération chantait, dansait, était bronzé, musclé, imberbe et avait le Q.I. d'un bigorneau.
Mais la tendance s'essouffle aussi vite que la carrière de Steeve Estatof et le concept ne fait plus recette.
Il faut alors attendre le nouveau millénaire pour que le boys-band 2.0 arrive. Son nom ? One Way Direction. Vincent Francky, Clément Dalzace, Guy-Yom, Dave Labave & Perdi Pedro sont les nouveaux "bologoss" (mix de "bogoss" pour les fans et "boloss" pour les antis).
À peine dans les bacs, leur premier album "Drunk All Night" est déjà très attendu. 
128 437 560 vues en 3 minutes 50 sur Yuteube pour le clip "I love you but i love beer too" fait des One Way Direction le nouveau boys band ouvertement alcoolique et chouchou de ces demoiselles.
Leur rythme de vie devient une vraie course. Ils enchaînent sans cesse apparitions télé, interviews, concerts, groupies, cuites et arrestations. Toujours dans cet ordre. 
Car le groupe fait aussi les choux gras de la presse à scandale. Dave Labave exhibe ses parties intimes durant les concerts, Vincent Francky les prend en photo et trouve le moyen de les diffuser en arrière-plan durant les shows de leur "concurrent", Justin Biberon. 
Clément Dalzace et Perdi Pedro, eux, se font confisquer leurs sex-tapes les montrant tour à tour avec leurs fans, leurs mères et leurs grands-mères. 
Quant à Guy-Yom, atteint du syndrome de la Tourette, il insulte gratuitement chaque journaliste.
Mais tout ça n'empêche pas leur succès car l'engouement s'étire jusqu'aux produits dérivés du groupe : posters, draps de lits, bouteilles de Vodka-pomme, éthylotests, crème dépilatoire, tampons applicateurs… Et tout ça, testé et approuvé par le groupe, fait un carton auprès des 12-16 ans.
Malgré tout, les  One Way Direction se séparent en 2013 pour plusieurs raisons :
Dave découvre la guitare, apprend trois accords et accompagne Renan Suze sur ses tournées (concerts & bars). Perdi entre en religion croyant être la réincarnation de Jesus-Christ. 
Clément perd son Iphone avec les numéros du groupe ainsi que ses contacts Facebook, Twitter, e-mails… Il y avait aussi téléchargé une appli GPS et se retrouve bloqué un jour à St-Sylvestre-Pragoulin dans le Puy-de-Dôme dont il mettra 4 mois à en sortir. 
Quant à Vincent Francky, il se sépare de Guy-Yom avec qui il était secrètement en couple.
La relève est donc à assurer. Mais qu'ils prennent leur temps.

Cette pochette est un mix de One-Way Mirror et de l'album "Up All Night" de One Direction.
Merci à Anthony pour sa trouvaille sur Justin Biberon.


jeudi 1 mai 2014

Blague Metal


Bénabarbar
Ingérable
Sacrifices & Poésie - 2008 

1997 en Corrèze, au festival métal Décibels des champs, le public découvre Bénabarbar qui partage la scène avec Satan Büchinkoin, Athor & Atravèr, Martopikor et Cannibal Muzette.
De son vrai nom Barnabé Gentil, le jeune chanteur gagne le coeur, les tripes, les boyaux et les viscères d'une audience plus habituée à des histoires de mort, de destruction et de bière.
Car Bénabarbar aborde des thèmes très parlant pour une génération de trentenaires métalleux : les joies de la colocation (Y'a une goth qu'habite chez moi), les longs repas de famille (Le dîner morbide) ou la frustration sexuelle (Monosexe).
Il devient alors le chef de file d'un nouveau genre, le "trop vrai métal", "parce que ce qu'il raconte, c'est vraiment trop vrai" selon Marie-Anne-Sophie, 12 ans, fan de "black-death-propre" vivant à Neuilly. 
"Le ménestrel d'outre-tombe" donne alors un nouveau souffle à la chanson métal française à l'instar de Vincent Delermort, Sang Sévérino ou encore Olivia Ruine.
En 2008, pour accompagner la sortie de Ingérable, il touche un plus large public en participant à la tournée des Empafés. "Si j'en suis, c'est surtout pour récolter de l'argent en faveur des sans abris, des sans papiers, sans culottes ou je sais plus trop. Et en plus ça tombe bien, je viens de sortir un nouvel album". 
Il interprète "L'effet destructeur du papillon des enfers" avec Mimi Martyr, "À la campagne de la mort ténèbreuse sans vie" avec Patrick Cruel ainsi que le générique de l'émission de jeunesse "Les enfants de Salem Alékum" en trio avec Francis Cabal & Gérard Démon.
2010 marque l'apogée de sa carrière où il joue au L-Fest, le festival itinérant organisé par les magasins Leclerc dans lesquels on lui propose de jouer en tête d'affiche. 
Il déclinera cette offre, disant préférer se produire à domicile, chanter dans les caves, les sous-sols, les cabanes de jardin, habité par son image sombre et dérangeante.
Car Bénabarbar, fidèle à une attitude Black-metal contre le star système dira : "Je n'aime pas me produire dans de grosses salles, je n'aime pas quand il y a trop de monde et je n'aime pas que ma musique soit dans les charts. De tout façon, j'aime pas ma musique".
Si ça c'est pas être intègre...

Merci à Caroline G. pour le "Salem Alékum".
Cette pochette est un détournement de "Infréquentable" de Bénabar.
 

lundi 3 février 2014

Les nouilles cuisent


Barillaz
Pasta Days
Universaldente - 2005

Après la séparation de Blurk° en 2001, Danone Allbran pense à un nouveau projet.  Constamment à la recherche d'idées originales, déjantées, voire idéales en sujet d'étude pour toute une armada de psychologues, l'artiste décide de créer un groupe qui révolutionnera le paysage musical "vu les dégueulis de mouches qu'ils nous collent dans les oreilles" dixit la chanteuse.
Les charts étaient squattés par Garouille de la comédie musicale "Not' dame eud' Paname", les R5 de Proutstars et le single "La musique" de la Rats Academy, qui paradoxalement ni connaissaient rien en musique. C'est sûr, pour la créativité de l'époque, ça plutôt ressemblait à un concert de Plastic Bertrand au Stade de France : il y avait encore des places à prendre.
C'est lors d'un séjour à Amsterdam que l'idée vient à Allbran qui dégustait une Pasta Box Psicotropo aux champignons.
Elle propose alors à son ami producteur Dan The Automato Ketchup de faire un groupe constitué uniquement de membres fictifs et animés en formes de nouilles ! Bien sûr, le projet l'épate. 
Ils ont alors des noms à consonances italiennes: Laure Envoulzi, Flore Enpagni, Pat Ricfiori & Vané Saparadi.
Le premier album Barillaz sort en 2001 et connait un succès notamment grâce au single "Clint is nouille".
Pasta Days sort 4 ans plus tard et pour Danone l'accueil "est chaud comme un gratin de tagliatelles à l'emmental, lardons, courgettes, curry et crème fraiche. Thermostat 7 bien évidemment".
De plus en plus obsédée par son projet, elle exigera à ce que les concerts soient interactifs. 
Le groupe joue donc déguisé en variété de pâtes (tépouri, salopri, pipioli et piticuni) et des plats sont servis au public pendant les shows.
Les fans, depuis, sont de plus en plus nombreux (et plus gros, forcément). 
Mais pour Danone, jamais à court de bons mots, "c'est l'effet 'culant'", ce qui ne veut rien dire mais de sa part n'est pas étonnant.

° : voir "4 filles dans le vent", chroniqué en juillet 2012.

Cette pochette est un détournement de l'album "Demon Days" de Gorillaz.