dimanche 29 décembre 2013

Mimi cracra


Lorible
2POR EN MOI ?
Les Disques Craspouille - 2007

De son vrai nom Laure Empest, la chanteuse Lorible est une des premières artistes à connaître le succès grâce à internet. Sa première apparition est une vidéo vue plus 30 000 fois sur le site de vidéos humoristiques Pisédsu. Filmée par son cousin en train de jouer dans une litière fraîchement remplie par le chat de la maison, la petite semblait déjà prendre un malin plaisir à manipuler les déjections (le félin lui-même paraissait dégoûté). Elle hérite alors du surnom de "Lorible".
Cet intérêt pour la fange se mélange alors avec une autre passion, la musique. Du moins, ce qu'elle considérait comme de la musique. Sa spécialité était de faire des bruits de pets en rythme avec ses dessous de bras et Lorible se débrouillait plutôt pas mal. Elle récitait aussi l'alphabet en rotant en même temps, ce qui lui valait d'être déjà une star pour ses camarades de classe.
En 2001, à 19 ans, elle lance sur internet son titre "Pet de moi", refusé par toutes les maisons de disque. Pourtant, le morceau sera téléchargé plus de 15 000 fois en deux semaines ! Le succès est au rendez-vous aussi pour les singles suivant "Schlingos attitude" et "Je préfère rester toute sale"
Elle enchaîne les tournées avec succès, à la sueur de son front et surtout des aisselles. L'odeur étant insupportable pour son entourage, elle a sa propre loge. Enfin, "propre", elle a sa loge. 
Même entre la scène et le public, une distance de 15 mètres est mise en place pour éviter que les fans ne tournent de l'oeil à cause des effluves, ou si l'envie prend à la chanteuse de leur balancer une serviette (de bain dans le meilleur des cas, hygiénique si elle est en pleine euphorie).
Son cinquième album, 2POR EN MOI ? sort en 2007 et les titres "La crasse c'est classe" et "Peur du savon" (en duo avec Katy Poury) sont diffusés dans les tout les clubs (sauf aux Bains Douches, forcément). 
Avec ces chansons pop-disco et une image plus glamour, Lorible se montre sous un nouveau jour.
Parce qu'en cherchant bien, sous les couches de miasmes, les boutons blancs et autres pellicules de crasse qui occupent son visage et assumant une certaine idée de la liberté d'expression hygiénique, il y a une femme. Qui ressemble à Bigfoot, oui, mais une femme quand même.

Cette pochette est un détournement de l'album "2LOR EN MOI ?" de Lorie.

lundi 30 septembre 2013

It's a small small world


Public Et Demi
Fear Of A Small Planet
Jef Dam Recordings - 1990

Piti Chuck D & Flavie Flavent se rencontrent tout-petits sur les bancs de l'école en 1965 à New-York. Par "petits", il faut comprendre jeunes et de taille minuscule. Leurs 1m03 et 1m12 respectifs les mets vite à l'écart de leurs camarades, surtout en sport quand il fallait choisir un joueur pour les matchs de basket ou pour l'athlétisme (le saut en hauteur surtout).
Mais d'une certaine manière, ce rejet leur a permis de faire grandir en eux le goût pour le texte, le verbe et les insultes fleuries. 
Ils deviennent fidèles de la bibliothèque de leur école, car ils y prenaient toujours les plus gros livres. Au départ pour se réhausser afin de voir le tableau en classe, ensuite pour les lire.
Ils se découvrent aussi un intérêt pour le hip-hop, influencés par les pionniers du genre que sont Sugar Mini Gang et Smallmaster Flash. Accompagnés par leur ami DJ Terminiator X, ils montent des spectacles, écument les kermesses et se font remarquer lors d'une prestation mémorable de Black Neige & les 7 nains du Bronx.
Assumant totalement leur condition, ils se produisent en 1982 sous le nom de Public Et Demi. Pour leur débuts dans la musique, ils entrent en studio par la petite porte et c'est leur 3ème album Fear Of A Small Planet accompagné du single "Bring the chairs" qui sera leur plus gros succès. 
Coup de gueule contre une société qui n'aide en rien les citoyens dans leur cas, ils créés l'A.G.P.T. (Association des Gens de Petite Taille).  
C'est sur scène qu'ils sont les plus efficaces (et les plus visibles). Piti Chuck D électrise les foules avec son débit et Flavie Flavent brandit bien haut son chronomètre, pour montrer à ses (demis) frères que le temps passe vite et qu'il faut se rebeller contre le système.
Depuis, ils sont surnommés Les rois du hop-hop (pour hip-hop et leur façon de sautiller partout).

Cette pochette est un détournement de Public Enemy. 
Le titre est un détournement de leur album "Fear Of A Black Planet".





jeudi 5 septembre 2013

Nuit d'ivresse


Les Riton Mitsouko
The Gros Apéro
Beaufland Company - 1986

En 1980, Fred Chichon et Catherine Ringère se rencontrent lors d'une foire à langue de veau  au camping de "La Pie Qui Mue" à Rouflaquettes-sur-mer. Fred est guitariste dans un  groupe de rock-musette festif, T'as Pas Sandale ?. Catherine, elle, tient le stand des merguez et est chanteuse lors de l'élection de Miss Camping (elle est le sosie officiel de Sapine Baturel). 
C'est en chantant avec le groupe de Fred qu'elle tombe sous le charme de ce bel homme qui sent bon l'after-shave.
Très vite, ils forment Les Riton Mitsouko. Ce nom est un hommage à un ami d'enfance de Fred,  Riton Paluchard dit "La paluche" qui lui a tout appris sur la guitare (en jouer, en fabriquer et surtout en voler). Mitsouko est une idée de Catherine qui "ignore c'que ça veut dire mais ça fait rigolo".
En 1984, ils se font remarquer avec le single "Martial Boulard", en hommage à l'accordéoniste Sarthois mort d'une crise cardiaque pendant une partie de boule de fort à 72 ans. Leur look particulier ne passe pas non plus inaperçu, tendance très années 70 mais plutôt chaussettes-sandalettes, bigoudis et mis-bas.
C'est avec leur deuxième album que les choses s'accélèrent. "The Gros Apéro" sort en 1986 et trois singles gagnent le coeur du public. Avec "Les Histoires D'Alphonse", "André (dis moi ouais)" et "C'est comme ça mon p'tit gars", les Riton Mitsouko donnent un souffle nouveau, parlent d'un autre visage de l'hexagone, trop envahi par des chanteurs propres sur eux, tels que Michel Sourda ou Jean-Jean Golmane.
La tournée qui suit dans les campings est un succès. Les dates à retenir sont "Les Gones Aux Coques" à Lutérusse, "Le Pastice" à Touteure et "Île Ékon" à Boufé-Dufoin. Le public est comblé et ravi de voir ces deux "vrais gens" partager leurs frites-mayo-sable et leurs terrains de boules.
Le couple que l'on appellera les "Gainsbarre-Birquine en short" sortira ensuite 5 albums, tous disques de ferraille.

Cette pochette est un détournement de l'album "The No Comprendo" des Rita Mitsouko.

dimanche 21 juillet 2013

Histoires sans paroles

A kind of prehistoric


Queen
The Stone Age Of…
Cromignon Records - 1986

Cette pochette est un détournement de "A Kind Of Magic" de Queen et un clin d'oeil aux Queens Of The Stone Age.
                                                                                      

Au bal masqué...


Karnaval
Abra Karnaval
Nuclear Fiesta - 2013


Cette pochette est un détournement de "Abra Kadavar" de Kadavar.










Sur place ou à emporter ?


Drive-in
Original Motion Picture Soundtrack
Quickmacdoking Records - 2011

Cette pochette est un détournement de la bande originale de "Drive".












Electro-men âgés


Toumani DJ
As heard on radio Bamako pt.1
Mixomatoss - 2002

Cette  pochette est un mix de l'album "As heard on radio soulwax pt.2" des 2 Many dj's et de Toumani Diabaté, joueur de kora.
                                

Ça passe ou ça clash...


Elvis
The clash
Wokènwol - 1956

 Cette pochette est un mix du premier album d'Elvis Presley et de "London calling" des Clash.
 











Jeux d'idéaux

  
Tekken Jah Fakoly
Babylon On Playstation
Bong and Tong - 2008

Cette pochette est un mix de l'album "L'africain"  de Tiken Jah Fakoly et du jeu vidéo Tekken.
                                                                      

Qui est-ce ?
   

The Dead Weezer
Fuckin' Blue Boys
Youniversol - 1994

Cette  pochette est un mix de l'album "Sea Of Cowards" des Dead Weather et du premier album de Weezer.
 

mercredi 26 juin 2013

Le bon vieux temps du Manouche Roll


Gino Halyday
La Lorenza
Akeuwai - 1995

Avec Eddy Michto et Dikse Riveur, Gino Halyday est l'une des stars de la musique en France et aussi dans les pays de l'Est, notamment en Moldavie où il est considéré comme un demi-dieu.
De son vrai nom Gilbert-Norbert Smet-Lecomte, ce fils d'aristos découvre Elvis Reinhardt à l'âge de 7 ans. Il décide très vite de ne se consacrer qu'à sa nouvelle passion : le manouche roll .
Très vite, il abrège son prénom et se fait appeler Gino. Il y ajoute Halyday parce qu'il adore être en vacances. (Sauf qu'il fait deux fautes à holiday, c'est aussi ça d'arrêter l'école à 8 ans - Ndr).
En 1960, il participe à des radios-crochets et se démarque très vite des autres participants, parce que sa voix passe très bien à la radio et qu'il aligne les crochets, surtout du gauche.
Malgré quelques actes de violence, il devient vite populaire et enchaîne les tubes. Qui ne connaît pas "Oh gadji, si tu savais", "Requiem pour un narvalo", "Quoi ? Ta gueule !" ou "Allumer le feu pour cuire les niglos" ?
C'est en 1995 qu'il sort La Lorenza, du nom de sa caravane qu'il a baptisé ainsi en référence aux prénoms de ses deux premiers enfants, Lorenzo & Kenza.
Entièrement écrit par son ami Romane Nichel (Gino a arrêté l'école à 8 ans, il ne sait pas écrire) ce 57ème album est l'un des plus vendus pour l'idole des gadjés.
Le Lorenza Tour 1995 passe dans tous les terrains vagues de France et termine sur le parking du Parc des princes, rempli en moins de 30 minutes par les familles Hoffman, Reinhardt et Schmidt (par la police aussi).
Gino est marié à Latatia, 21 ans, qui est la fille de Nat Alibaye, qui elle était sa troisième épouse. Il a aussi fêté ses 70 ans en 2013 dont 62 de carrière. Bientôt la retraite ? 
"J'ai déclaré sur Tuiteur du ternet que je voulas arrêter la scène. Pour ça, je feras une tournée d'adieu qui durera 3 ans, et plus si les fans en redemandent. Après j'me natchave".
Lors d'un de ses concerts, il a chanté "Moi je veux mourir sur scène" de Dalido. 
Il y a des chances que ça arrive.

Cette pochette est un détournement de l'album "La Lorada" de Johnny Hallyday.


lundi 3 juin 2013

Rock DJ's


AC2C
Down The Road To Hell
Mix O'matos - 2012

Amis de longue date, les AC2C (Anciens Copains 2 Classe) réalisent avec leur sixième album Down The Road To Hell ce qui sera synonyme de consécration pour eux et une vraie découverte auprès du grand public. On entend par grand public ceux qui disent adorer un groupe quand la musique est utilisée pour une pub, chantée dans un stade de foot ou quand Télédrama en fait sa première page en criant au phénomène.
Car pour les connaisseurs, les AC2C n'en étaient pas à leur premier essai. Greem Beurguène et 20Cent officiaient dans Hochu Picchu, groupe de rap mélangeant chants Incas, flûte de Pan  et scratches de Public Et Demi ou Cipréssile. Quant à Atom de Savoie et Flep, ils sont les DJs de Beat Tourmente et réalisent des mixes de Jean-Louis Murat/Nick Cave ou bien Daniel Darc/Etienne Daho. Du bonheur pour le lectorat des Incrockuptibes. 
Aux Victoires de la Zizique 2012, ils remportent le prix du "Meilleur album de musique électronique qu'on a dans sa discothèque mais qu'on écoute jamais parce que Bob Sinclair c'est plus dansant".
Ils jouent plusieurs titres en mettent le feu sur scène. Littéralement au début, pour une histoire de câbles mal entretenus, ce qui a valu aux présentateurs Mikoz Aguèndas d'être brûlé au visage et à Victoria Slvstdt de voir ses seins siliconés exploser.
L'incident réparé, AC2C enchaîne "Girls got rhythm on the floor", "If you want the beat (you've got it)" et "For those about to scratch (we salute you)".
20Cent fait son show, vêtu de son célèbre costume d'électricien, avec sa boîte à outils et son pantalon ras des fesses qui laisse entrevoir son slip.
Mais la fête sera de courte durée car deux semaines plus tard, Atom de Savoie est retrouvé sans vie dans sa R12. Après avoir passé une nuit bien arrosée avec des amis et ne se sentant pas d'attaque pour conduire, il aurait écouté de la musique. Un remix de "Down the road to hell" par David Gretta sur Foune Radio aurait suffit à le tuer, le choc étant trop violent.    
Les autres membres ne baissent pas les bras pour autant et recrutent un nouveau chanteur, John Brianson. "Back in black dans les bacs" sort l'année d'après.


Cette pochette est un mix de l'album "Highway To Hell" d' AC/DC et de C2C.

 











lundi 13 mai 2013

Cé okupé !!


Magic Systite
Cé Pissé Ki Fé Bobo
Bachibou Zouk - 2005

C'est en 1999 que Goudi Foutu Mateub, Pino, A'sapik et Jéfé Su'moa se rencontrent dans les toilettes du Tit'zoukette, célèbre boîte de nuit Ivoirienne à Kesstuboidoudoudidon. Vu le nombre restreint de cabinets et la file d'attente, ils discutent entre eux et sympathisent rapidement en découvrant qu'ils ont tous le même problème : quand ils font pipi ça pique, et en plus ça ne remplirait même pas un dé à coudre.  
Ayant la chanson comme autre point commun, ils décident de former un groupe, Magic Systite.
Commence alors rapidement une tournée où ils font les premières parties de Pisso Na Pisso, Tekken Jah Fakoly* et Mary N'Lepène
Malheureusement, les albums Premier Brulou, La Zig En Feu et Tragic Ambiance passent inaperçus.
Il leur faudra attendre 2005 et l'album "Cé Pissé Ki Fé Bobo" pour que l'accueil soit unanime. Les singles "C chô ça pique", "Malala teubi" et "Bouger bouger jusko vécé" sont devenus des classiques dans les clubs et maisons de retraite.
Les concerts se remplissent vite et l'ambiance est tellement chaude que le public ne quitte pas les lieux facilement. "C'est un peu comme ce qui se passe dans nos vessies !" rajoutera Pino, non sans humour.
La même année, ils sortent Touté Koincé, leur premier DVD live qui réunit les meilleurs moments de la tournée. Pour le public, c'est enfin l'occasion de les voir pendant plus de 2 heures de concert. 
Car vu que leur problème d'ordre urinaire ne leur permettait pas de tenir trop longtemps sur scène, chaque show ne durait pas plus de 35 minutes, malgré l'ambiance.
En 2006, lors des Debout les Zouzouks Awards, ils remportent le prix du meilleur single avec "C chô ça pique", ainsi que la médaille du courage pour leurs prestations scéniques, aussi courtes fussent-elles.
  
Merci à Gilles G. pour son idée originale !
* : voir Histoires Sans Paroles dans ce même blog.
Cette pochette est un détournement de l'album "Cessa kié la vérité" de Magic System.
 

lundi 6 mai 2013

Incroyable...mais vrai !! En images

La rubrique "Incroyable...mais vrai !!" qui figure sur ce blog regroupe les noms de films, de groupes ou d'artistes écorchés par les clients que mes collègues ou moi-même rencontrons.
Voici d'autres situations mais illustrées

Enfants unité

Pas le choix...

Merci qui ?

Non, dans ton...

 Hallelujah !

Qui ne tente rien...

 Jamais 2 sans 3

Bonjour la honte !
Merci à Mme Frédérique Bonjour dont j'ai pu utiliser les nom et prénom pour illustrer ce moment de solitude dont j'ai le secret !

Pervers pépère
Dédicace à ma collègue Caroline !

Le chevreau
Pour celles et ceux qui n'ont pas vu le film "La Chèvre" ( Francis Veber, 1981), Perrin est le personnage incarné par Pierre Richard et le "Vous avez de la chance" est une phrase issue d'une scène marquante du film. 
Spéciale dédicace à mon collègue Fred qui s'est pris deux vents successifs, croyant que le client en face connaitrait ces références. Ce qui n'avait pas l'air d'être le cas en fin de compte.

Merci Larousse !

Proposition indécente

La couleur du cheval blanc...

Ah oui quand même...

Au pied de la lettre

Son et image

Abrège !

Non mais allô quoi !

(Whitney) Houston, on a un problème !

On n'est jamais mieux servis que par soi-même

Fallait oser

Metal forever !



Avenir à venir

Oups...

Help !

La couleur du cheval blanc...

On n'est pas rendu...

Hannibal le Hobbit


Trop de pubs

Mélomane

Quand on peut aider...

Au commencement...

Logique (?)

Saturday Night Fever


Harry, un ami qui vous veut du bien

Ça laisse le choix...

Taranteaswood

Pas de bol !

Une paire de claques...

Le second degré pour les nuls


Vous m'épelez beaucoup...